L'œil du singe: Une enquête du commissaire Workan (Enquêtes en série t. 4) par Hugo Buan

L'œil du singe: Une enquête du commissaire Workan (Enquêtes en série t. 4) par Hugo Buan

Titre de livre: L'œil du singe: Une enquête du commissaire Workan (Enquêtes en série t. 4)

Auteur: Hugo Buan

Broché: 1 pages

Date de sortie: August 17, 2017

Éditeur: Editions du Palémon

Téléchargez ou lisez le livre L'œil du singe: Une enquête du commissaire Workan (Enquêtes en série t. 4) de Hugo Buan au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Télécharger PDF Lire En Ligne

Hugo Buan avec L'œil du singe: Une enquête du commissaire Workan (Enquêtes en série t. 4)

Intrigues dans le milieu de la paléoanthropologie.

Alors que se prépare une conférence où seront présents les plus importants chercheurs d’ethno-anthropologie du monde, le jeune et talentueux professeur Lachamp est victime d’un accident près de l’étang des Maffrais. À son réveil à l’hôpital, il se souvient avoir enterré un corps. Il fait appel à Workan pour élucider ce mystère.
De cadavre, finalement, il n’y en a pas en forêt, mais les morts se succèdent sans explication.
Workan et sa fine équipe vont se trouver face à une série de crimes qui les mèneront sur les traces d’un cochon d’élevage, d’un singe bonobo et d’un dinosaure adolescent…
Le petit monde de l’anthropologie est en fusion et Workan mettra toute son énergie pour résoudre l’hécatombe qui se poursuit dans l’entourage du professeur Lachamp.

Avec cet ouvrage réédité, Hugo Buan nous livre une fois de plus une enquête à l’imagination débordante !

EXTRAIT

Blanc. Crème chantilly. Neiges perpétuelles ou le tunnel de la mort ? Le long boyau lumineux, interminable, aux néons aveuglants, et, à la sortie, toutes sortes d’anges qui tournoient à l’aide de leurs ailes au plumage laiteux. C’est chiant le blanc quand il n’y a aucune autre couleur pour faire diversion… Ça promettait des bons moments, la vie éternelle !
Il bougea les doigts et sentit le froid des barreaux d’un lit d’hôpital. Allongé sur le dos, un drap le recouvrait ; sensation légère, mais preuve de vie… ou d’une autre vie : intemporelle mais néanmoins sensitive. Pour l’instant, les flammes de l’enfer ne le consumaient pas et aucun coup de fourche du démon ne lui avait transpercé le corps. En revanche, à l’intérieur de sa tête, un individu mal intentionné s’en donnait à cœur joie à asséner des coups de marteau sur une enclume. Et ça faisait mal, ça résonnait comme une fanfare de cent cinquante musiciens dans un ascenseur. Il tenta de soulever ses paupières, d’abord la gauche qui se referma aussitôt quand il fit l’effort d’ouvrir la droite. Jamais il n’aurait pensé qu’une paire de paupières pouvait peser des tonnes.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Hugo Buan nous narre ce quatrième épisode des aventures, des enquêtes de Workan, avec verve, humour, nous dévoilant un peu plus les différentes facettes psychiques de son héros et son passé. [...] Un roman à conseiller lors de déprime passagère, ou simplement pour passer un bon moment de lecture. - Blog Les lectures de l'oncle Paul

À PROPOS DE L’AUTEUR

Hugo Buan est né en 1947 à Saint-Malo où il vit et écrit.
Passionné de polars, après une carrière professionnelle de dessinateur dans le Génie Civil, il publie en 2008 son premier roman, Hortensias Blues, une enquête policière bourrée d’humour à l’imagination débordante. Il crée ainsi le personnage du commissaire Lucien Workan, fonctionnaire quelque peu en disgrâce auprès de sa hiérarchie, ce qui lui vaut d’être muté depuis Toulouse, où il a laissé sa famille, à Rennes. Ses méthodes sont encore largement désapprouvées par son nouveau patron, mais pour Workan, seul le résultat compte !
Un honnête premier succès pour l’auteur qui embraye dès 2009 avec Cézembre noire, dans lequel « il laisse libre cours à son style débridé ».
Ajoutons que ses ouvrages se sont retrouvés sélectionnés pour pas moins de 5 prix, parmi lesquels le Prix Michel Lebrun au Mans et le Prix Polar de Cognac.